20-28 août 2022

Marino domine Mboko ; Kasatkina comble un déficit

22 août, 2022
Rebecca Marino pumps her fist

August 22, 2022 -03371635-/Tennis Canada Rebecca Marino

Les premières étaient à l’honneur mardi, à Granby, puisque quatre jeunes Canadiennes disputaient leur premier match sur le circuit de la WTA.

La plus jeune de ce groupe était Victoria Mboko, 15 ans, qui devait affronter sa compatriote Rebecca Marino à son premier match de la WTA. Malheureusement pour la jeune étoile montante, Marino était fin prête et s’est imposée en des comptes de 6-3 et 6-3.

Mboko a bien amorcé le duel en ravissant le service de Marino dès le premier jeu, mais la puissante Vancouvéroise s’est ressaisie et a pris les commandes du match, utilisant la puissance de ses services et de ses coups de fond pour garder sa jeune rivale sur la défensive.

Marino a remis les pendules à l’heure à 2-2 et n’a jamais offert à Mboko une autre balle de bris. Elle a ravi le service de l’adolescente pour se placer en position de servir pour la manche initiale, puis a brisé Mboko à deux reprises au deuxième acte avant de sceller l’issue de la rencontre.

Photo : Sarah-Jade Champagne

Au lendemain de la première victoire de Katherine Sebov à la WTA, les jeunes Marina Stakusic et Cadence Brace, toutes deux âgées de 17 ans, ont joint la parade.

Stakusic a parti le bal plus tôt dans la journée en comblant un déficit d’une manche pour éliminer Jaimee Fourlis en des comptes de 4-6, 6-3 et 6-2.

La Canadienne n’a pas connu un début de match idéal. En effet, elle a été brisée dès sa première présence au service avant de concéder la manche. Elle a toutefois fait preuve de sang-froid au début du deuxième acte, ravissant le service de sa rivale à deux reprises pour prendre les devants 4-0. Elle est restée de glace quand l’Australienne a réussi à créer l’égalité, répliquant immédiatement avant de forcer la tenue d’une manche décisive.

L’adolescente a ensuite brisé Fourlis trois fois au début du dernier engagement pour se forger une avance suffisante pour enregistrer sa première victoire officielle sur le circuit de la WTA et se qualifier pour le deuxième tour des Championnats Banque Nationale.

Stakusic était l’une des trois adolescentes canadiennes de 17 ans à faire ses débuts sur le circuit de la WTA lundi.  

Cadence Brace s’est jointe à elle en causant la première surprise du simple des Championnats Banque Nationale en éliminant Kaja Juvan (7e) en deux manches de 7-5 et 6-3.

À l’instar de Stakusic, Brace n’a pas connu un bon départ, mais elle a réussi à créer l’égalité à 3-3. Elle est ensuite passée à une vitesse supérieure pour briser Juvan au 12e et dernier jeu de la manche.

Kayla Cross prepares to hit a backhand.
Kayla Cross. Photo : Sarah-Jade Champagne

Après avoir concédé son service dès le début du deuxième acte, Brace a encore une fois été en mesure de renverser la situation, gagnant cinq jeux consécutifs pour transformer un déficit de 0-2 en une avance de 5-2. La Canadienne a ensuite scellé l’issue de la rencontre sur sa cinquième balle de match.

Kayla Cross était la première en action et faisait face à un défi de taille, soit la quatrième tête de série Anna Bondar. Cross s’est bien battue contre la Hongroise, mais affrontait une adversaire beaucoup trop puissante et a dû s’avouer vaincue en deux manches de 6-3 et 6-4.

Malgré l’énorme écart d’expérience et les 1100 places qui les séparaient au classement, Cross s’est accrochée à Bondar au début du duel et a même brisé la Hongroise pour prendre les devants 3-2. La quatrième tête de série a cependant repris les choses en main, remportant les quatre jeux suivants pour empocher la manche.

Cross a de nouveau brisé la première au deuxième acte pour mener 3-1, mais tout comme à la manche initiale, la Canadienne n’a pas réussi à tenir le coup. Bondar a repris ce bris et en a réalisé un autre avant de conclure la rencontre.

Cadence Brace, elle aussi âgée de 17 ans, disputera son premier match d’un tableau principal de la WTA en fin d’après-midi. De plus, Victoria Mboko, 15 ans, fera ses débuts contre sa compatriote Rebecca Marino en début de soirée.

La favorite Daria Kasatkina, seule joueuse du Top 50 dans le tableau, n’a pas eu la tâche facile contre la Belge Greet Minnen, mais elle est parvenue à tirer son épingle du jeu en trois manches.

Les deux rivales ont eu du mal à trouver leur rythme au service à la manche initiale, s’échangeant des bris à trois reprises, y compris quatre de suite à partir de 4-4. Minnen a servi deux fois pour la manche, sans succès, mais elle a rapidement pris les devants au jeu décisif pour gagner la manche.

Kasatkina n’a pas perdu de temps pour remettre les pendules à l’heure au deuxième acte, puis elle a poursuivi sur cette lancée pour conclure en des comptes de 6-7(4), 6-4 et 6-2.

Daria Kasatkina hits a forehand.
Daria Kasatkina. Photo : Sarah-Jade Champagne

L’Italienne Jasmine Paolini (3e) a eu la tâche plus facile au premier tour. Même si elle a dû repousser les ardeurs de Himeno Sakatsume, une joueuse repêchée des qualifications, elle s’est sauvée avec un gain de 7-6(6) et 6-4.

Dans les autres matchs de l’avant-midi, l’Ukrainienne Marta Kostyuk (10e) a eu raison de Tamara Zidansek, demi-finaliste de Roland-Garros en 2021, en deux manches de 6-1 et 7-5. L’Espagnole Nuria Parrizas Diaz (5e) s’est aussi qualifiée pour le deuxième tour grâce à un gain de 6-2 et 6-1 face à la Suédoise Rebecca Peterson, tandis que la Tchèque Tereza Martincova (8e) indiquait la sortie à la Française Océane Dodin par 6-2 et 7-5.

De plus, la Chinoise Xiyu Wang a atteint le deuxième tour grâce à un gain aux dépens de l’Américaine Jamie Loeb, alors que la Française Diane Parry éliminait la Suissesse Lulu Sun.

Tags