20-28 août 2022

Une formule mixte pour le bonheur des amateurs de tennis

25 août, 2022
Court Central Granby

Photo : Tennis Canada

Par : Mario Brisebois

Le tournoi WTA 250 suscite beaucoup d’attention à Granby lors de ces Championnats Banque Nationale. Il s’agit après tout d’une première qui est rehaussée par la présence de la 10e joueuse du monde et demi-finaliste de Roland-Garros au printemps, Daria Kasatkina.

Cela dit, le Challenger ATP mené parallèlement mérite aussi de l’estime.

Après tout, il a été le tournoi phare à Granby pendant 25 ans. Y ont transité Andy Murray et David Nalbandian, de même que Milos Raonic, Vasek Pospisil, Denis Shapovalov et Félix Auger-Aliassime. Belle brochette !

Si Dame Nature le veut bien, les têtes de série entrent maintenant en scène au Challenger.

Photo : Tennis Canada

On aurait souhaité que le début s’effectue autrement que par le forfait du favori Arthur Rinderknech. Dommage, puisque le Français, classé 58e, vient de faire la finale à Vancouver, dimanche.

Des quatre compétitions de ce niveau en cours en ce moment dans le monde, Granby demeure de loin la plus relevée avec comme tête d’affiche le Tchèque Jiri Vesely, 68e et tombeur de Novak Djokovic en quarts de finale à Dubaï plus tôt cette année.

À Banja Luka (Bosnie-Herzégovine), Bangkok et Prague, les trois qui coiffent le tableau se situent au 224e, 256e et 269e rang respectivement.

Les amateurs de Granby sortent grands gagnants. Femmes ou hommes, il existe donc plein d’occasions d’assister à de l’excellent tennis.

Même les athlètes sont humains

Ajoutez le nom de Richard Quirion, le directeur des Championnats Banque Nationale, à la liste des gens surpris par le désistement de Rinderknech.

« Je l’ai vu sur le site avant sa décision. Il a prétexté la fatigue accumulée après sa finale à Vancouver. Il faut le croire. Il n’aurait pas fait le détour par

Granby avant New York s’il n’avait pas eu l’intention de jouer », a-t-il affirmé.

Des ministres sur place

Vus parmi les spectateurs, comme chaque année avant la pandémie, François Bonnardel, député de Granby depuis 2007 et ministre des Transports, et son collègue Éric Girard.

En grande conversation avec Alain Faucher, président des Championnats Banque Nationale, et Eugène Lapierre, le ministre des Finances ne sait pas que compter : il connaît très bien le tennis comme joueur et amateur.

« Séduction » et histoire de famille

En plus de sa victoire en deux manches de 6-3 dans un match canadien contre la junior Victoria MBoko, Rebecca Marino a aussi conquis la foule pour le reste de la semaine en entreprenant en français son entrevue d’après rencontre sur le Court central. Cela dit, surveillez de près la jeune MBoko, 15 ans.

En plus de Leylah Annie Fernandez avec sa sœur Bianca Jolie de même que Stefanos Tsitsipas avec son frère Petros en qualifications, il faut ajouter le couple australien de Daria et Luke Saville dans les histoires de famille.

Photo : Tennis Canada

Ex-titulaires d’un tournoi du Grand Chelem et numéro un chez les juniors, les deux sont aux tableaux principaux de Granby. Daria (née Gravilova à Moscou) est 73e à la WTA, mais a déjà occupé le 20e échelon avant de subir une opération. Luke est 92e à l’ATP en double.

Vroum, vroum !

Les bureaux de l’organisation sont des modules provenant du circuit Gilles-Villeneuve offerts généreusement par le Grand Prix après la rénovation d’Espace Paddock.

La facture a été de zéro, à condition de payer le transport. Bref, il s’agit d’un cadeau du grand patron François DuMontier.

Août finit bien

C’est le cas pour Félix. Son ascension au 8e échelon de l’ATP cette semaine représente un sommet personnel… juste à temps pour le tirage des Internationaux des États-Unis.

Pour sa part, Eugenie Bouchard a battu la Japonaise Yuki Naito en deux manches de 6-3 pour s’approcher à deux matchs d’une place au tableau principal de Flushing Meadows. Cette victoire était sa première depuis sa demi-finale à Guadalajara, le 12 mars 2021