20-28 août 2022

La 10e joueuse mondiale et deux lauréates de tournois du Grand Chelem

23 août, 2022
Daira Kastkina at the Granby Nationa Bank Championships

August 22, 2022 -03371635-/Tennis Canada Daria Kasatkina

Par : Mario Brisebois

Si le tirage au sort des Championnats Banque Nationale de Granby est un signe annonciateur, attendez-vous à beaucoup d’action cette semaine et, conseil d’ami, réservez vite vos billets.

Vendredi, Richard Quirion, directeur des tournois de Tennis Canada, aurait eu besoin de quatre mains et de deux paires d’oreilles pour prendre tous les appels… et pas de n’importe qui.

En plus de la Russe Daria Kasatkina, dixième mondiale, demi-finaliste à Wimbledon et maintenant favorite du volet féminin, sachez qu’il y a eu deux autres grosses pointures qui ont reluqué une invitation.

Un indice : elles ont remporté des tournois du Grand Chelem l’an dernier.

Il s’agit de la 13e mondiale Emma Raducanu, qui avait vaincu Leylah Annie Fernandez en finale à New York, et de la 19e Barbora Krejcicova, championne en simple et en double à Roland-Garros.

Photo : Peter Power/Tennis Canada

Ajoutez aussi l’ex-numéro un Simona Halep qui avait auparavant sondé le terrain.

« Emma Raducanu a finalement choisi de prendre une semaine de congé alors que Barbora Krejcicova a opté pour Cleveland », explique Eugène Lapierre, vice-président principal de Tennis Canada.

Quant à Simona Halep, elle a renoncé au tournoi, certaines conditions ne pouvant être remplies.

On croit Maia

L’ajout de Daria Kasatkina a aidé à mieux faire passer le désistement de la favorite annoncée, Beatriz Haddad Maia, finaliste à Toronto devant Simona Halep. La Brésilienne, 16e à la WTA, a prétexté une blessure, ce que croit Richard Quirion.

« Elle n’aurait pas attendu la limite si ce n’avait pas été le cas », a-t-il affirmé.

L’esprit à New York

La Belge Alison Van Uytvanck, 42e à la WTA et déjà lauréate de la Coupe Banque Nationale à Québec, ainsi que la Hongroise Anna Bondar, 55e, sont les têtes de série deux et trois.

Somme toute, les huit premières se situent entre le 10e et le 71e rang.

« Le niveau de jeu est relevé comme jamais », estime Eugène Lapierre.

La motivation de Daria Kasatkina d’ajouter Granby à son calendrier à la onzième heure s’explique par des ajustements à apporter à son jeu pour retrouver sa confiance pour New York à compter du 29 août.

Après avoir remporté San Jose juste avant l’Omnium Banque Nationale, la Russe, âgée de 25 ans, a connu des sorties trop hâtives à Toronto et à Cincinnati.

Il faut reconnaître qu’elle a été très occupée hors du terrain dernièrement en dévoilant publiquement son homosexualité et en prenant position contre son pays dans la guerre en Ukraine.

Accepté en qualifications à Flushing Meadows

Bien que l’épreuve de catégorie 250 de la WTA à Granby prenne beaucoup de place, il ne faudrait surtout pas mésestimer le Challenger masculin avec le Français Arthur Rinderknech et le Tchèque Jiri Vesely, respectivement 64e et 67e à l’ATP.

Finaliste à Winnipeg en juillet et quart de finaliste à Vancouver vendredi avant de s’incliner en trois sets devant l’ex 7e mondial Fernando Verdasco, Alexis Galarneau ne fera finalement pas le déplacement à Granby.

Photo : Pascal Ratthé/Tennis Canada

Non, le Lavallois n’est pas blessé, lui.

Les résultats permettent à Alexis d’aller à New York où il a été accepté en qualifications des Internationaux des États-Unis qui ont lieu en même temps.

« Plate pour Granby, mais bon pour lui », d’admettre Eugène Lapierre.

Eugenie Bouchard, aussi, devrait être à New York.

Des airs de famille…

Même si elle a décidé, comme Bianca Andreescu, d’aller directement à New York, Leylah Annie Fernandez avait de la famille à Granby en fin de semaine. Sa sœur Bianca Jolie a participé aux qualifications. La cadette de 18 ans a livré un solide match de trois manches avant de baisser pavillon.

Petros Tsitsipas, le frère du 7e mondial Stefanos, est aussi des préliminaires.

À la télé…

TVA Sports est le diffuseur officiel du tournoi WTA 250. Quant aux matchs masculins, ils peuvent être suivis sur le site Web du circuit Challenger de l’ATP.